Notre action

08 oct
08/oct/2018

Notre action

INSA 2040 : Focus sur une démarche prospective inédite dans l'enseignement supérieur

« Au lendemain de l’année anniversaire qui aura marqué les 60 ans de notre école, nous avons pu constater un engouement significatif autour de notre modèle, mieux compris dans sa diversité et son originalité. […] C’est dans la continuité de cette réaffirmation de nos valeurs et de notre identité, que nous avons décidé de lancer une démarche prospective. Elle sera stratégique pour imaginer et préparer, ensemble, le futur que nous souhaitons pour l’INSA Lyon à l’horizon 2040. »
Éric MAURINCOMME

C’est ainsi, à l’occasion des 60 ans de l’INSA Lyon, que l’envie d’initier une démarche prospective est née, et que l’opportunité d’appliquer cette démarche au cœur de l’établissement s’est profilée – en s’emparant de la méthodologie pensée par son fondateur, Gaston Berger. Il s’agit d’une première en France : à ce jour, aucun établissement de l’enseignement supérieur ne s’est engagé dans ce type de démarche.

« La prospective est un outil de transformation, d’accompagnement du changement. C’est une démarche originale, qui a pour caractéristique principale de prendre explicitement en compte l’avenir, d’en faire un objet d’analyse à part entière. […] Le présent est observé à la lumière des futurs possibles et souhaitables. […] La prospective permet d’avoir un coup d’avance sur ce qui va arriver. Il ne s’agit pas de changer pour changer, mais de ne pas subir le changement imposé de l’extérieur, d’être le moteur du changement, d’être maître de son avenir. »
Philippe DURANCE

Accompagnée par Philippe DURANCE – l’un des principaux experts du monde de la prospective – la démarche a donc été lancée au sein de l’INSA Lyon au printemps pour un an, de l’élaboration d’une réflexion stratégique à l’énonciation d’un plan d’actions. Elle s’organise à travers trois instances : un comité de pilotage, qui supervise son déroulement ; un comité d’études, qui assure la préparation, l’animation et la synthèse des échanges organisés dans ce cadre ; un groupe de prospective, sollicité pour échanger et débattre sur les enjeux de l’école, la multiplicité des avenirs possibles, les scénarios souhaités et redoutés.

« La démarche prospective est un processus participatif, un endroit où l’on peut s’exprimer, débattre, échanger des idées. La prospective se nourrit de la différence de chacun. […] L’idée est de construire quelque chose de commun et d’y aller ensemble. »
Philippe DURANCE

Après un premier séminaire, le 8 juin, qui a réuni les personnels INSA (administratifs, enseignants, chercheurs), l’établissement a convié ses partenaires académiques, institutionnels, politiques et sociaux-économiques à participer à cette démarche stratégique et collaborative. Le 27 juin, ce sont ainsi 90 représentants d’entreprises et institutions* qui ont répondu présents à l’appel en partageant leur vision des enjeux de l’INSA Lyon dans les prochaines années et en proposant des pistes d’actions.

 « La démarche prospective lancée par l’INSA Lyon est une initiative inédite, remarquable et exemplaire. Pour un partenaire industriel, voir un établissement d’enseignement et de recherche préparer ainsi son avenir tout en réaffirmant ses valeurs, renforce notre confiance sur sa qualité et sa recherche d’excellence. Nous associer en plus à cette démarche nous permet à la fois, s’il en était besoin, d’encore mieux connaître et apprécier l’INSA et surtout d’envisager sereinement des futurs partenariats fructueux car nous voyons bien que l’INSA se donne les moyens nécessaires pour développer une vision pertinente afin d’être toujours en adéquation avec les évolutions et les attentes de la société, et donc avec les enjeux des entreprises. »
Colin-Yann JACQUIN, R&D Patnerships Manager, MICHELIN.

 « En tant qu‘employeur, comment ne pas se sentir concerné par l’invitation d’Éric MAURINCOMME pour participer à cette séance de réflexion stratégique du 27 juin sur l’avenir de l’INSA ? Nous savons en effet que nos métiers et donc nos besoins en compétences vont connaître d’importantes évolutions.
Il est difficile d’imaginer le futur et de savoir ce que sera l’INSA en 2040, mais passionnant de confronter nos points de vue. Le nombre et la diversité des participants m’ont surpris, signe de l’intérêt qu’une telle démarche peut susciter. Les réflexions et propositions très variées ont montré la complexité du sujet mais aussi la richesse d’une approche multiple, chacun ayant ses références et sa sensibilité.
J’espère que notre contribution aidera la Direction de l’école à construire un plan d’actions pour construire l’avenir sans subir le changement. »

Guy Bravais, Directeur Relations Écoles – Entreprise, Centre Expertise RH groupe Volvo France.

Les matériaux recueillis lors de ces deux séminaires – qui seront étayés par les apports d’élèves-ingénieurs – font désormais l’objet d’une consolidation et d’analyse de la part du comité d’études. La prospective est une maïeutique : son objet se dessine au fur et à mesure que la réflexion avance.  Les prochains mois s’annoncent passionnants pour l’INSA Lyon !

*Notamment Accenture, Adecco, l’Aderly, Alstom, Amaris, Assytem, Biomérieux, Boccard, Bouygues, la CCI, la CNR, la Commission européenne, le Conseil Régional, la CPME, Deloitte, Econocom, EDF, Eiffage, Esker, EY, Groupe SEB, la Mairie de Villeurbanne, Michelin, le Rectorat, Renault Trucks, le Sénat, l’UIMM ou encore l’Université de Lyon.